CRISE SANITAIRE

Etude de l’Union européenne sur l’impact
de la crise pour le secteur sportif
 
Lundi 7 décembre 2020
 
 
L’Union européenne a sorti une étude très intéressante sur l’impact économique de la crise Covid sur le secteur sportif.

On peut notamment y lire que le secteur représente directement un impact de 7.944 millions d'euros en Belgique (1,63% du PIB total) et 90.446 emplois directs (c.-à-d. 1,88% de l'emploi total sans prendre en compte les emplois indirects).
 
Le rapport souligne que les organisations ou les clubs ont des réserves financières limitées et qu’ils ne sont pas certains de rester viables surtout lorsqu'ils dépendent des recettes d'adhésion et du soutien des bénévoles, qui ont tous deux diminué en raison de la pandémie. Il y a donc de grandes craintes que la crise actuelle ne menace directement la viabilité à long terme des organisations et clubs au niveau local.
 
Pour la Belgique, dans le scénario medium (entre faible et élevé) de la crise, l’apport au PIB pour les activités propres aux acteurs du sport accuse une perte de 19,9% et une diminution des emplois directs de 17,8%.
 
Il est intéressant de noter que l’étude de l’UE recommande notamment :
 
> que les Etats viennent en aide financièrement au secteur sportif en soulignant également son impact positif sur la santé publique et la jeunesse.

> d’élaborer un plan européen d’aide en ce compris pour la relance du sport.

> d’avoir plus de données macro-économiques sur l'importance du secteur du sport mais aussi son impact sur la santé publique et sur d'autres secteurs (tourisme, vente au détail, construction, etc.) soulignant la valeur positive et les avantages financiers évidents du sport sur ces autres secteurs.

> de valoriser le sport vu son rôle à faire participer les populations à l'activité physique qui représente une mesure préventive à faible coût de santé publique.
 
Enfin, l’UE indique que si ces recommandations se concentrent sur les problèmes immédiats liés à l'impact économique du COVID-19, une perspective à long terme est également nécessaire car, malgré son importance, le sport n’est pas toujours priorisé de manière appropriée. La pandémie actuelle fournit l’occasion de rehausser le profil du secteur et de développer des liens intersectoriels. Il est souligné qu’il est vital que cela se fasse dès maintenant car sinon il sera de plus en plus difficile pour le secteur sportif de se faire entendre plus tard.
 
Pour prendre connaissance de l’intégralité du document (en anglais) de 146 pages cliquez sur le bouton ci-dessous.
 
La page 87 reprend les données pour la Belgique.
 
 
 
 


Serge Mathonet
Directeur
 
 
AISF asbl
Allée du Bol d'Air, 13
4031 ANGLEUR
contact@aisf.be
Facebook
 
 
Cet e-mail a été envoyé à lfbsel.arorive@gmail.com
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur AISF asbl.
 
 
 
© 2020 AISF asbl